Ecrit par : Bernard Béguin le 11/06/2015 - Lu : 1 133 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Avec BVR-CVX, un directeur technique externalisé à la portée des TPE et PME !

Derrière BVR-CVX, se cache Richard Bouvier, un expert des prestations de services techniques et informatiques externalisées.

Richard a su tirer profit d’un parcours professionnel très riche pour proposer un concept novateur en tant qu’indépendant porté : accompagner sur mesure et de A à Z les TPE et PME qui veulent améliorer leur environnement technique de travail.

Le concept accroche, à tel point que Richard Bouvier est surnommé par sa fidèle clientèle « Le majordome technique de l’entreprise ».

10 ans de carrière dans l’aéronautique

Richard Bouvier a initialement suivi une formation supérieure en mécanique aéronautique et spatiale. Depuis plus de 15 ans, il est spécialisé dans la direction des services multi techniques maintenance et production dans différents domaines dont l’aviation, l’industrie ou encore le génie climatique, mécanique, hydraulique et électrique.

Il est par exemple habilité à remettre les Airbus et les Boeing en service : une responsabilité énorme puisque c’est à lui qu’’incombe de garantir le bon état d’avions de transport de personnes.

De cette expérience initiale, il tire des compétences transversales et transposables dans d’autres secteurs, telles que la rigueur et l’autonomie en plus d’une expertise technique reconnue. Il est habitué à un environnement international particulièrement exigeant.

Le goût du challenge technique

L’homme a le goût du challenge et décide de se tourner vers d’autres secteurs d’activité comme le bâtiment, ou l’hôtellerie. Il intègre une société spécialisée dans la vente et l’installation de cuisines professionnelles. Pendant 6 ans, il répondra aux attentes de restaurants gastronomiques, de grands hôtels parisiens et entreprises, avec la même rigueur doublée d’une technicité différente. « C’était pour moi un défi, j’avais envie de me prouver que je pouvais faire autre chose » nous confie-t-il.

L’indépendance professionnelle en 2011

Après des années de salariat, Richard Bouvier souhaite lancer son projet professionnel en indépendant. En 2011, il travaille avec sa propre structure puis en 2012, il découvre le portage salarial. Il adhère au statut pour s’affranchir des lourdeurs administratives.

Une opportunité va lui ouvrir les portes de clients particulièrement exigeants. Il devient le directeur technique d’un « family office ». Dans cet univers élitiste et exigeant, son savoir-faire, la rigueur et la précision de ses interventions et son autonomie sont fortement appréciés.

Naissance de BVR-CVX

« Vous êtes un vrai majordome technique ! » : c’est ainsi qu’un des clients de Richard Bouvier définit avec beaucoup d’à propos sa valeur ajoutée : un service d’accompagnement technique entièrement sur mesure Le marketing du bouche à oreille bât son plein et lui ouvre de nouvelles perspectives qui vont lui permettre de définitivement orienter son projet professionnel : intervenir pour le compte de TPE et de PME comme directeur technique externalisé. BVR-CVX est né et se porte de mieux en mieux !

Les trois clés d’un concept d’activité gagnant

Un manque bien analysé

Les entreprises de petite taille et de taille moyenne ont des besoins ponctuels. Missionner un directeur technique externe a de grands avantages pour ces structures :

  • disposer d’un expert reconnu en fonction des projets en cours ou à venir
  • optimiser sa fiscalité
  • éviter le poids financier d’un recrutement interne

Un positionnement dans un secteur de niche

BVR-CVX intervient dans deux domaines clés pour ces entreprises :

  • Le facility management, à savoir la gestion et l’optimisation de toutes les infrastructures nécessaires au bon fonctionnement de l’entreprise (bâtiment, électricité, eau…)
  • La gestion des projets informatiques

Avec BVR-CVX, le client sait qu’il obtiendra une prise en charge globale de son projet comprenant l’analyse du besoin, un cahier des charges rigoureux suivi à la lettre, le choix des intervenants, la mise en place et le suivi qualité de l’équipe projet dédiée ainsi qu’une exigence toute particulière pour le respect des délais.

Une éthique très rigoureuse

« La logique de fidélisation est ma base de développement. Je veux que mes clients soient accompagnés de A à Z sans surprises ni en matière de budget, ni en matière d’expertise. Je connais les bons professionnels dans chacun des domaines techniques que je dois gérer, les prix du marché et les prix d’achat » précise Richard Bouvier.

Il est aussi catégorique sur le secret professionnel « aucun de mes clients ne sera jamais cité en référence. On ne saura jamais pour qui je travaille. »

Enfin et contrairement à beaucoup de professionnels, Richard Bouvier ne perçoit jamais de commissions des intervenants qui travaillent sur ses projets. Pour lui, le constat est clair et non négociable « on ne mord pas la main qui vous nourrit ». Les prix annoncés sont ainsi totalement transparents et le cercle vertueux respecté.

Résultat, le taux de fidélité des clients de BVR-CVX est de l’ordre de 90%...

Richard Bouvier a atteint son objectif initial : travailler dans un domaine qui le passionne pour une clientèle fidèle. Aujourd’hui, il se fixe un nouveau challenge : un retour à ses origines haut-savoyardes pour s’y installer et développer son activité en Savoie, Haute-Savoie et en Suisse romande.

Chez MISSIONS-CADRES on aime www.bvr-cvx.eu !

Facilitateur de la vie des TPE /PME

Informatique
Suivi de parcs informatiques, maintenance, gestion de réseaux, accompagnements techniques, logiciels, programmation, internet

Services généraux
Gestion multi-technique, de bâtiments, de travaux / de maintenance et des solutions pour l’assistanat et le secrétariat.

Pourquoi Richard Bouvier a choisi le portage salarial ?

  • Il est spécialisé dans les prestations intellectuelles dans le domaine technique, il n’a pas besoin d’investissements lourds en matériel.
  • La simplicité du portage salarial le séduit car il vise avant tout la tranquillité d’esprit.
  • Il apprécie de ne pas avoir à gérer les aspects administratifs et fiscaux de son activité professionnelle.
  • Il bénéficie du régime du salariat.

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : h2u5jhpkrq