Ecrit par : Sylvie Camilleri le 03/09/2015 - Lu : 17 017 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Compétence, savoir, savoir-faire, savoir-être : quelles différences ?

Vous êtes indépendant en portage salarial ou vous allez le devenir très prochainement ?

Votre principal outil pour prospecter est la présentation de votre profil professionnel. Du CV à la plaquette de présentation, les mots compétences, savoir, savoir-faire et savoir-être défilent naturellement comme des évidences. Est-ce vraiment le cas ? Qu’englobent finalement ces différentes notions ?

La compétence : un système de savoirs

Quelles sont vos compétences ? Nombreux sont les professionnels en portage qui pensent pouvoir répondre naturellement à cette question. On retrouve la notion dans les CV, les descriptions de profils, les plaquettes…

Bernard Béguin, secrétaire général de MISSIONS-CADRES reçoit des dizaines de futurs indépendants portés : « Le CV ou le document de présentation des consultants portés est souvent la première entrée en matière avec un candidat au portage salarial. Souvent à la première lecture, des oppositions ou des confusions pointent : les compétences professionnelles sont confondues avec le savoir-faire ou encore opposées au savoir-être. C’est une des raisons pour lesquelles je souhaite juste redonner ces définitions qui finissent par nous échapper tant le mot compétence est galvaudé.

J’ai découvert le site d’Henri Boudreault, professeur Phd et consultant en formation professionnelle au Québec, qui est une mine d’informations sur le sujet. »

Sur son site www.supor.org/, Henri Boudreault définit la compétence comme « un pouvoir d’agir, de réussir et de progresser qui permet de réaliser adéquatement des tâches ou des activités de travail et qui se fonde sur un ensemble organisé de savoirs (connaissances, habiletés dans divers domaines, perceptions, attitudes, etc.).»

Pour lui, la compétence professionnelle est « un système constitué d’un ensemble d’éléments reliés entre eux et exerçant une influence les uns sur les autres ». Il se réfère à la définition de Brien « une compétence est un ensemble de savoirs, de savoir-faire et de savoir-être activés lors de la planification et de l’exécution d’une tâche ».

La compétence c’est donc la capacité à mobiliser à la fois les savoirs, le savoir-faire et le savoir-être pour résoudre une situation. On dit qu’une compétence s’infère, contrairement à la performance qui se constate.

La compétence schématisée par Henri Broudeault

« Le centre du schéma illustre la compétence professionnelle comme étant le fruit des relations entrent tous les éléments du système. La compétence professionnelle n’est pas un objet d’apprentissage en soi mais plutôt le résultat des relations

de ses éléments caractéristiques et de ses effets qui en suscitent l’émergence et le développement en lien avec le contexte. Cette représentation illustre bien que la compétence professionnelle est plus grande que la somme de ses parties. » Henri Broudeault.

Zoom sur les niveaux de compétences définis par Henri Broudeault

Le savoir

Le savoir relève de la connaissance acquise par l’étude, par l’apprentissage, par l’expérience. Il est généralement codifié : ouvrages, théories, procédures, méthodes,… Selon Legendre (1993), il s’agit de « l’ensemble des connaissances systématisées ». Nous avons chacun notre propre construction mentale du savoir qui regroupe différents domaines de connaissance (anglais, sciences physiques, théorèmes, formules mathématiques…). Ce sont nous outils mémorisés qui nous permettent de dire je sais, j’ai appris…

Le savoir-faire

Toujours selon Legendre, 1993 « le savoir-faire est une habileté alliée à l’expérience dans l’exercice d’une activité professionnelle. ». En anglais, on parle deknow-how. Savoir et faire allient la connaissance et l’action, c’est notre expertise pratique, notre expérience terrain. Il s’agit d’un ensemble de compétences opérationnelles liées à l’exercice d’un métier. C’est par exemple la méthodologie conçue par un formateur grâce à son expérience, les secrets de fabrication d’un technicien. Le savoir-faire devrait être mieux protégé. En portage salarial, des clauses de propriété intellectuelle peuvent s’y appliquer. C’est ce que je suis capable de faire, ce que j’ai réalisé, ce que j’ai exécuté.

Le savoir-être

Une des définitions admises du savoir-être est « la capacité de produire des actions et des réactions adaptées à l’environnement humain et écologique ». Ce sont les qualités personnelles, souvent illustrées par des adjectifs d’un individu qui lui permettent de s’adapter à des situations et de choisir un comportement adéquat en fonction du contexte, de l’interlocuteur.

La fiche n° 60 du CEDIP (Centre d’Évaluation, de Documentation et d’Innovation Pédagogiques) subdivise le savoir-être en trois niveaux :

  • Le savoir-être conceptuel : la posture de la personne dans l’accomplissement de sa tâche (sens de l’analyse, esprit de synthèse, créativité)
  • Le savoir-être relationnel : le rapport avec autrui dans l’accomplissement de sa tâche (esprit d’équipe, diplomatie, écoute active)
  • Le savoir-être contextuel : la prise en compte d'un environnement ou d'une situation, et la réaction de la personne dans l'accomplissement d'une tâche (sens de l’organisation, responsable, maîtrise de soi).

Le savoir-être professionnel

Source : Henri Boudreault, Professeur Université du Québec à Montréal, fondateur du CRAIE et du blog didapro

Un cas pratique à appliquer pour travailler son profil d’indépendant porté

  • Ma compétence professionnelle : créer de nouveaux logiciels de gestion accessibles aux TPE
  • Mon savoir : gestion, langages informatiques, bilans économiques des TPE en France
  • Mon savoir-faire : définir les besoins d’une TPE, évaluer les contraintes du client, construire un modèle accessible…
  • Mon savoir-être : à l’écoute, créatif, organisé, appliqué.

Chez MISSIONS-CADRES, on aime !

Pour en savoir plus sur la manière d’identifier ses savoir-être et pour mieux comprendre ses propres compétences, rendez-vous sur le site d’Henri Boudreault : www.supor.org.

Téléchargez « Une présentation sur les savoir-être, un environnement propice au développement des attitudes professionnelles ».

Vous découvrirez par exemple les manifestations de la compétence, ses niveaux, la liste des attitudes repère pour se comprendre. Un excellent fascicule, complet et facile d’accès avec des schémas à utiliser pour définir son propre profil, ses forces et ses faiblesses.

Illustration : © lculig - Fotolia

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : cjw2jefmch