Ecrit par : Bernard Béguin le 04/11/2013 - Lu : 3 098 fois - Commentaires : 2
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Devenir interprète porté en langue des signes française

Dans une étude de 2007, la DRESS évaluait à 5 millions le nombre de déficients auditifs en France métropolitaine.

Près de 119 000 personnes utilisent la langue des signes française au total, dont 395 interprètes LSF indépendants ou salariés.

Nous faisons ici le point sur une profession méconnue du grand public, pour laquelle le portage salarial est un statut parfaitement adapté.

La LSF, un peu d’histoire

La langue des signes française est la langue des signes des sourds et des malentendants francophones. Elle est signée par 100 000 à 200 000 personnes sourdes. Avant d’être reconnue et enseignée comme langue à part entière, le chemin a été long.

C’est dans les familles sourdes que se sont élaborées les premiers fondements de la LSF. L’abbé Charles Michel de l’Epée a été le premier entendant à s’intéresser aux modes de communication des « sourds muets » en 1760. En 1789, il ouvre la première école pour sourds à Paris qui deviendra l’Institut national des jeunes sourds, aujourd’hui l’institut Saint-Jacques à Paris.

Les oralistes au XIXe siècle mettront un frein à cette initiative, considérant que les sourds doivent apprendre à parler pour s’intégrer. Il faudra attendre la seconde moitié du XXe siècle pour une reconnaissance progressive de la LSF.

En 1991, la loi Fabius favorise le choix d’une éducation bilingue pour les sourds : LSF et le français écrit et oral. Ce n’est qu’en 2005, que l’état reconnaît la LSF comme langue à part entière.

 
LA LSF, une langue à part !

Une grammaire en 3D qui permet d’exprimer simultanément plusieurs idées grâce à :

  • L’expression du visage pour indiquer le sens de la phrase (exemple : hausser les sourcils pour une question ouverte, froncer les sourcils pour une question fermée)
  • Pas de conjugaison mais une ligne du temps perpendiculaire au locuteur (ex. derrière l’épaule le passé)
  • Pour raconter quelque chose ou parler de personnes absentes, le signeur définit sa place et celle des autres dans l’espace
  • Des verbes uni et pluri-directionnels
  • Un ordre des mots particuliers : le temps, le lieu, le sujet, l’action

395 interprètes en LSF indépendants ou salariés en France

Le métier d’interprète LSF s’est professionnalisé depuis plus de 20 ans avec l’apparition de formations diplômantes qui se multiplient au cours des années 2000. L’harmonisation européenne des cursus en 2006 permet de créer des masters d’interprètes français LSF.

La création d’un cadre de formation reconnue a permis d’augmenter rapidement le nombre d’interprètes LSF salariés ou indépendants. Les besoins sont importants dans tous les secteurs d’activité. Par exemple, le milieu hospitalier fait régulièrement appel à des interprètes LSF indépendants pour communiquer avec les patients sourds ou malentendants.

Devenir interprète en LSF

Un solide bagage en français et en langue de signes est nécessaire avant d’intégrer une école d’interprète. Généralement elles recrutent des élèves ayant une licence.

Des préformations sont dispensées dans les universités de Rouen, de Lille 3, de Paris 8, de Grenoble et d’Aix-en-Provence. Quatre universités proposent des formations d’interprètes français LSF : Paris 8, l’Esit, l’Université de Toulouse le Mirail, Rouen et Lille 3.

Les interprètes LSF peuvent être aussi (et souvent)des entendants. Ils peuvent aussi traduire d’une langue des signes à une autre langue des signes.

Quel statut professionnel choisir comme interprète LSF

Les métiers de l’interprétation sont exercés pour plus de la moitié, par des interprètes en free-lance ou en portage salarial. Le portage salarial est un statut qui permet à l’interprète LSF de se centrer sur son cœur de métier et sur le développement de son expertise, sans perdre du temps à gérer les aléas administratifs et fiscaux du statut de l’interprète indépendant.

Pour des frais de gestion abordables, l’interprète LSF en portage salarial est accompagné dans l’exercice de ses missions d’indépendant : frais de missions, contrat de prestations et facturation honoraires sont facilités. Il exerce en toute sécurité en bénéficiant des avantages (retraite, retraite complémentaire, santé,…) du régime du salariat.

Vous êtes interprète LSF et vous vous posez des questions sur votre statut actuel ou à venir ?
Informez-vous auprès d’une société de portage salarial qui connaît les particularités de votre métier : MISSIONS-CADRES, spécialisé depuis 1997 dans l’accompagnement des interprètes en langues et en langues des signes LSF, vous propose une étude gratuite et personnalisée au 04 50 36 70 97.

2 commentaires :

Ecrit par Michelle
Le 28/07/2015 à 20h20

J'aimerais savoir s'il existe différentes plusieurs langues des signes françaises. J'ai commencé à apprendre la langue des signes avec une personne bénévole qui a ses 2 parents sourds. Je pensais que cà allait quand je suis tombée sur une émission télé et là le mot qui pour moi voulait dire rendez vous, à la télé voulait dire trouver et dans un ancien dictionnaire trouver se dit encore autrement. J'avoue que pour le moment j'ai arrêté les cours si le nombre de sourds avec lesquels je peux parler se limitent à quelques personnes.
si quelqu'un a une réponse, je serais intéressée

Ecrit par Mark
Le 26/10/2016 à 15h33

Non, il n'y a pas plusieurs Langue des Signes Française (LSF), mais bien une seule. Par contre, tout comme la langue française orale, la LSF connait des différences régionales pour certains signes. Il y a également, tout comme dans la langue française orale, des synonymes et des homonymes. Enfin, il existe ce qui s'appelle des signes de démonstration qui sont proches du mime et des signes qui s'adaptent selon le contexte. alors, oui, tout ceci est assez compliqué, mais pas plus que n'importe quelle langue orale ! :-)

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : k6zqenx2d6