Ecrit par : S. Paluszak le 11/01/2012 - Lu : 1 090 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Je souhaite que les gens travaillent

La fin d’année 2011 a été marquée par un contexte économique toujours en crise, par la fragilisation de la zone euro et par une baisse des recrutements en entreprise y compris en Haute-Savoie, territoire traditionnellement épargné par la baisse des activités.

Plus que jamais, le portage salarial est une solution viable pour tous celles et ceux qui souhaitent poursuivre leur carrière professionnelle et pour les sociétés qui ne veulent pas se défaire des talents nécessaires à leur réussite.

De nouveaux travailleurs indépendants nous rejoignent

En 2011, vous avez été 383 à faire le choix du portage salarial avec MISSIONS-CADRES, dont 115 nouveaux collaborateurs portés qui peuvent aujourd’hui poursuivre leur activité professionnelle en toute autonomie.

Le mois d’octobre, consacré « mois de l’emploi » chez MISSIONS-CADRES, a permis à notre équipe de mesurer les besoins des acteurs économiques et des professionnels en recherche d’activité sur des salons majeurs de la région, dont le salon transfrontalier « Pas de frontières pour les métiers de demain » qui s’est déroulé à quelques km de Genève, à St-Julien-en-Genevois.

Durant ces rencontres, le portage salarial a su séduire des professionnels qui ont rejoint MISSIONS-CADRES depuis. Pourquoi ? Tout simplement car le portage salarial et les outils d’accompagnement mis en place par notre équipe répondent à une urgence : celle de pouvoir continuer à travailler, à faire carrière en adoptant un régime souple tout en étant sécurisé, en accord avec les besoins actuels de la vie économique.

Vous donner les moyens de travailler sereinement

En fondant MISSIONS-CADRES en 1997, mon souhait était de donner les moyens au plus grand nombre de travailler.

Pour 2012, ce souhait est plus que jamais d’actualité, et chez MISSIONS-CADRES, c’est cette volonté qui motive les choix de modernisation et de recherche constante d’une qualité de services centrée sur la proximité avec le collaborateur porté (formateur indépendant, consultant, traducteur ou interprète).

C’est aussi cette volonté qui détermine notre engagement à défendre le portage salarial. Depuis des mois, MISSIONS-CADRES contribue activement à une nouvelle définition juridique du statut aux cotés de la fédération pour que le portage reste un tremplin vers l’emploi comme c’est le cas aujourd’hui pour des dizaines de milliers de professionnels en France.

Pour 2012, je réitère le vœu  de 1997 : que chacun puisse avoir accès à un droit fondamental grâce au portage salarial : celui de travailler.

Stéphane Paluszak - Fondateur et gérant de MISSIONS-CADRES

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : kn88yeg348