Ecrit par : Bernard Béguin le 26/11/2012 - Lu : 779 fois - Commentaire : 1
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

La retraite en pratique avec MISSIONS-CADRES

Second rendez-vous consacré aux méandres de la retraite avec MISSIONS-CADRES !Cette semaine, notre questions-réponses est consacré aux durées de cotisation.

De quoi éclairer votre lanterne, nous l’espérons, sur votre future pension retraite.

Combien de temps faut-il cotiser pour avoir sa retraite complète ?

La durée de cotisation s’exprime en trimestres : 4 au maximum par année civile.

A ce jour, les assurés nés à partir de 1955 devront avoir cotisé 166 trimestres d’assurance. Pour les autres, le relèvement est progressif :

1949 et avant 161 trimestres
1950 162 trimestres
1951 163 trimestres
1952 164 trimestres
1953 et 1954 165 trimestres
1955 166 trimestres

Cette durée est fixée par décret. Elle peut évoluer pour les personnes nées à partir de 1956.

A quoi correspondent les trimestres de cotisation ?

La durée d’assurance (vos trimestres) est composée de deux grandes différentes périodes d’assurance durant votre parcours de vie.

Les périodes de cotisations effectivement travaillées et cotisées

Pour valider un trimestre, il faut avoir cotisé sur un revenu brut soumis à cotisation au moins égal à 200 smic horaires brut, soit aujourd’hui : 9,40 € x 200 = 1 880 €

Sur une année civile, vous validez autant de trimestres que votre revenu le permet dans la limite de 4. Cette validation ne dépend ni du nombre d’heures travaillées, ni de la répartition du revenu dans l’année.

Attention : votre revenu est retenu dans la limite du plafond de la sécurité sociale, soit 3 031 € par mois et 36 372 € par an.

En somme vous pouvez avoir travaillé 50 % du temps mais avoir suffisamment gagné pour remplir les conditions de validation du trimestre. Ou vous pouvez avoir gagné des salaires variables comme c’est souvent le cas en portage salarial.

Les périodes assimilées

Accident du travail et période de rééducation professionnelle, invalidité, maladie, maternité, chômage, congé pour reclassement, service militaire, détention provisoire : toutes ces périodes valent des trimestres. Attention pour les cas de retraite anticipée, ces trimestres assimilés ne sont pas pris en compte automatiquement ; un certain nombre de périodes cotisées reste obligatoire.

Et si vous n’avez pas cotisé assez longtemps ?

La durée peut-être complétée dans les cas suivants : majoration pour enfant, pour congé parental d’éducation (les deux ne sont pas cumulables), pour enfant handicapé, pour les salariés de plus de 65 ans poursuivant leur activité.

Vous pouvez aussi racheter des trimestres (12 au maximum) si vous avez fait des études ou avez des années incomplètes.

Au cas où votre durée d’assurance est inférieure à la durée de référence pour avoir une pension complète (166 trimestres) alors votre retraite sera réduite au prorata du nombre de trimestres qui vous manquent.

Avec MISSIONS-CADRES, découvrez la semaine prochaine les clés pour calculer le montant de votre retraite.

1 commentaire :

Ecrit par JP
Le 09/04/2013 à 14h08

Bonjour,
je ne comprends pas ,vous parlez de 200h MOIs,mais personne ne fait autant d'heures au mois,puisque nous sommes à 35h semaine et beaucoup de gens et c'est mon cas ,ne gagnent pas 1883€ par mois
donc personne ne valide 4 trimestres par an
jp

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : yynqqysfir