Ecrit par : Bernard Béguin le 03/12/2013 - Lu : 1 097 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Le portage salarial fait pour l’entrepreneuriat féminin

En 15 ans, le nombre de femmes créatrices d’entreprise a doublé. Vous êtes à présent 30 % à vous lancer dans l’entrepreneuriat féminin.

Mais l’aversion au risque reste un des freins majeurs des femmes.

Le portage salarial est pourtant le statut qui permet de tester son projet professionnel en toute sécurité et de concilier indépendance et vie familiale. MISSIONS-CADRES revient sur les atouts du portage pour les femmes.

Entreprendre au féminin, une aventure possible avec le portage salarial

Les études du Centre d’Analyse Stratégique relèvent que la part de la création d’entreprise chez les femmes est en hausse mais que les freins demeurent, principalement dus à l’aversion au risque d’entreprendre.

Les femmes entrepreneurs sont très présentes sur le secteur des services et la moyenne de leur taux d’endettement pour ouvrir leur entreprise est assez faible comparativement aux hommes : 4 000 €. Si leur entreprise est plus fragile les deux premières années d’existence, passé ce cap, elles sont plus performantes ! Une raison de plus pour envisager le portage salarial comme un tremplin pour le lancement de son projet professionnel.

Pas de risques inutiles avec le portage salarial

Vous travaillez dans la prestation de services (consultante, formatrice, créative, communicante, interprète ou traductrice) et vous visez le statut free lance ou la création d’entreprise ?  Vous voulez une reconversion professionnelle ?

Pourquoi ne pas tester le portage salarial comme 50 % des femmes entrepreneurs en portage salarial chez MISSIONS-CADRES ?

Le portage salarial est un statut professionnel sécurisé qui permet de tester son projet d’entreprise sans prise de risque inutile.
Les atouts du portage salarial sont nombreux pour une porteuse de projet :

  • Un statut professionnel qui conjugue l’autonomie du travailleur indépendant ou du chef d’entreprise et les acquis du régime du salariat comme l’assurance vieillesse, l’assurance chômage, la sécurité sociale avec la prise en charge de la grossesse, etc. Vous n’avez aucun lien de subordination.
  • La gestion globale des contraintes administratives et fiscales par MISSIONS-CADRES. La femme entrepreneur en portage salarial économise en moyenne 25 % de son temps de production qu’elle peut vendre à son client.
  • Pas de fiscalité et d’URSAFF à payer de manière fixe. Vous avez des clients et vous travaillez, vous payez vos charges, vous ne travaillez pas vous ne payez pas.
  • Aucune trésorerie à avancer. La consultante indépendante en portage salarial envoie ses honoraires de mission à MISSIONS-CADRES mensuellement. Chaque fin de mois, elle est reçoit 100 % de sa rémunération sans attendre la facture finale du client.

Ne pas renoncer à son projet d’entreprise pour des raisons familiales

Les femmes choisissent le portage salarial chez MISSIONS-CADRES pour tester leur projet d’entreprise, pour travailler en toute autonomie à leur rythme. Beaucoup de consultantes indépendantes, de formatrices et d’interprètes free-lance travaillent en portage salarial à temps choisi (mi-temps, 60 % de temps,…) pour concilier les impératifs de leur vie familiale avec leur ambition professionnelle. Puis elles développent leur activité, quand leurs enfants sont plus autonomes.

Le portage salarial : de l’opportunité de se lancer à la réussite professionnelle

L’accompagnement personnalisé en portage salarial de MISSIONS-CADRES permet aux futures entrepreneuses de consolider leur projet d’entreprise et de viser la réussite commerciale. Pour autant, quand les contrats de prestations et les devis et bons de commandes s’enchaînent, elles restent souvent en portage salarial car le statut est très confortable et qu’il permet de se centrer sur son cœur de métier sans perte de temps inutile. Les chefs d’entreprises passent eux en moyenne 30 % de leur temps à gérer la société.

La souplesse du système permet de pouvoir travailler en équipe avec des prestataires et ainsi d’avoir la même offre de service qu’une entreprise réelle.

Un choix évident pour Sylvie D., consultante indépendante en communication
Pour Sylvie D., le choix a été évident : « Après mon licenciement, je voulais me lancer comme consultante free-lance en communication. J’ai pensé à monter une EURL ou à me lancer en profession libérale. Mais je ne pouvais pas prendre ce risque. Il me fallait sécuriser ma création d’activité et surtout éviter de devoir jongler avec une trésorerie. Le portage salarial m’a évité ces désagréments et je ne changerai pas de statut. Pourquoi faire ? Je suis très bien comme cela ! »

Vous hésitez, il n’y a plus de raison de le faire car vous pouvez même lancer votre activité en portage salarial tout en continuant à travailler !

Pour en savoir plus et testez votre projet d’entreprise, contactez MISSIONS-CADRES au 04 50 36 70 97.

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : svxqy2cdzf