Ecrit par : S. Paluszak le 16/03/2012 - Lu : 1 344 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Le portage salarial au service de l’emploi

En ce début d’année, la crise économique affole les baromètres de l’emploi avec 2 861 700 chômeurs inscrits en janvier 2012(source les Echos).  Cela veut-il pour autant dire que l’activité est en panne sèche ou faut-il plutôt chercher à s’adapter à une nouvelle donne en matière d’emploi en explorant des modes de travail différents comme le portage salarial ?

Sortir du chômage avec le portage salarial

En 1997, j’étais au chômage et je me posais déjà cette question. C’est elle qui m’a amené à créer MISSIONS-CADRES. Je souhaitais que les gens puissent prendre ou reprendre le chemin du travail,  grâce à un concept anglo-saxon novateur à l’époque : le portage salarial, un mode de travail conjuguant autonomie et régime du salariat. De la  dizaine de prestataires portés des débuts, MISSIONS-CADRES est passé à plus de 400 collaborateurs aujourd’hui, des indépendants qui ont choisi le portage salarial pour conjuguer l’autonomie avec les garanties de protection sociale du régime du salariat.

600 000 chômeurs potentiellement concernés par le portage salarial

Sur le plan national, ce sont près de 10 000 prestataires de services qui vivent aujourd’hui du portage salarial. En 2011, ils  ont réalisé 200 000 000 € de CA (temps partiels et pleins cumulés). Selon la Fédération Nationale du portage salarial, près de 600 000 personnes en recherche d’emploi sont potentiellement concernées par le portage salarial : des chômeurs prêts à créer leur propre activité sans les risques de la création d’entreprise, du statut de profession libérale ou d’auto-entrepreneur ; des seniors qui veulent une reconnaissance de leur expertise, des jeunes qui veulent valider leur première expérience, des retraités à la recherche de revenus complémentaires.

Le portage salarial mieux connu des entreprises clientes

Malgré la crise, les entreprises doivent continuer à progresser, à développer leur compétitivité et pour atteindre cet objectif, elles ont besoin de prestataires de services compétents. Mais elles sont moins prêtes à embaucher. L’emploi se fait donc rare, par contre l’activité doit continuer ! Et c’est bien là que le portage salarial apporte toute sa plus value : celle d’une passerelle entre les besoins de l’entreprise cliente sans les contraintes financières à long terme et administratives et la souplesse de l’offre du prestataire de services porté, centré sur son cœur de métier. Elles l’ont bien compris puisqu’elles sont de plus en plus nombreuses à utiliser le portage salarial ou même à envoyer des candidats potentiels s’inscrire dans une société de portage !

Cap vers le travail autonome

Cet outil qu’est le portage salarial, MISSIONS-CADRES le met à la disposition de ses collaborateurs dans le respect de son éthique d’entreprise : vous accompagner en toute transparence, protéger votre intérêt, vous défendre en cas de contentieux, vous aider à monter votre projet professionnel, appliquer des taux de gestion convenables et dégressifs, sécuriser votre parcours, et surtout ne pas vous lâcher dans la nature en cas de doute ou de questions. En somme, vous aider à travailler comme vous vous le voulez, dans le respect de votre autonomie, sans lien de subordination.

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : jwqe2ayfwn