Ecrit par : miscad le 08/02/2012 - Lu : 1 333 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Le portage salarial, un tremplin pour l’emploi des prestataires de services

Dans un contexte de crise économique majeure, marqué par une vague de licenciements ou la non reconduction des contrats à durée déterminée, le taux de chômage national a atteint un niveau record en janvier 2012 : près de 3 millions!

Alors comment rebondir lorsque l’on est un prestataire de services en recherche d’emploi ?

En choisissant le portage salarial pour créer sa propre activité sans risque !

Gain pour l’entreprise cliente et le travailleur indépendant

Aujourd’hui, la rareté des postes salariés pousse les prestataires de services à rechercher des solutions novatrices pour continuer à exercer leur profession. Les entreprises, elles, font de plus en plus appel à des professionnels indépendants pour répondre à des besoins ponctuels ou réguliers en collaborateurs.

Dans cette nouvelle logique d’offre et de demande, le portage salarial apparaît comme une passerelle idéale entre l’entreprise cliente qui souhaite alléger son investissement en ressources humaines et faciliter sa gestion administrative, et travailleur indépendant qui exerce en toute autonomie tout en étant protégé par le régime du salariat.

Crise économique et crise de l’emploi : en sortir avec le portage salarial !

En 2011, près de 10 000 professionnels indépendants ont choisi le portage salarial comme mode d’organisation de leur activité et ont généré 200 000 000 € de chiffre d’affaires (temps partiels et plein cumulés).

Ces statistiques issues de la Fédération Nationale du Portage Salarial illustrent l’intérêt économique du portage salarial.

Le portage salarial, un statut adapté aux profils des prestataires de services

Les professions intellectuelles sont particulièrement bien représentées dans le secteur du portage salarial car habituellement elles ne demandent pas d’investissements lourds tels qu’un local professionnel ou commercial, ou un outillage industriel onéreux.

Le temps facturé pour la matière grise étant la principale source de revenus, l’enjeu pour l’indépendant salarié en portage est de générer un maximum d’heures consacrées à leur cœur de métier!

Par ailleurs, ces prestataires autonomes choisissent le portage salarial pour les prestations sociales garanties par le régime du salariat, pour l’image d’une structure reconnue par les clients, pour un accompagnement quotidien sans pour autant être entravé par des liens de subordination et souvent pour la protection garantie en cas de contentieux.

Qui sont les prestataires de services portés  par MISSIONS-CADRES ?

MISSIONS-CADRES  gère 383 collaborateurs dont 30% de consultants, 19% de formateurs, 33% de traducteurs et 18% d’interprètes.
Leur situation professionnelle antérieure au portage salarial était assez diversifiée : 30% au chômage, 25% d’indépendants, 35% de freelance et 10% de retraités.

Quelle que soit la typologie des professionnels représentés et leur utilisation du statut du portage salarial (activité à temps plein ou à temps partiel), les prestataires de services portés par MISSIONS-CADRES rebondissent majoritairement sur le marché de l’emploi et sont fidèles à l’entreprise (6 ans en moyenne).

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : 35h4x7wmha