Ecrit par : Anne Duhautbout le 30/01/2018 - Lu : 167 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Portés salariés, comment apprivoiser votre temps, réguler votre stress et construire vos relations humaines ?

« L’avenir n’est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n’as pas à le prévoir mais à le permettre ». Saint-Exupéry.

Structurer son temps en tant que porté salarié demande une certaine dose de volonté, rigueur et régularité, souplesse et flexibilité. Les objectifs d’organisation et de développement sont fixés par … le porté salarié lui- même !

Personne n’est là pour indiquer la direction à prendre. Cette liberté peut s’avérer un piège si l’on n’y prend pas garde. Un défi : équilibrer vie professionnelle et vie privée!


DOSSIER
par Anne Duhautbout, auteure de « Se réconcilier avec le temps », éditions ESF, 2014


Apprivoiser son temps demande avant tout d’avoir l’esprit clair et d’être à l’écoute

Clarifier ce qui a du sens et de l’importance dans chacune des sphères de sa vie et se positionner par rapport à cette boussole pour ne pas être à la merci de la tyrannie des horloges sont les deux verbes clés à conjuguer régulièrement.

En effet, notre vie comporte différentes sphères qui peuvent être interdépendantes. Notre satisfaction dépend de l’équilibre entre elles. C’est un choix personnel lié à nos valeurs.Les sphères professionnelle et personnelle se télescopent plus volontiers en tant qu’ indépendant alors que nous sommes à la source même de notre propre activité. D’où la nécessité plus accrue de ne pas se laisser envahir et de distinguer ces différentes sphères.

Quatre sphères de vie sont à discerner pour les habiter avec autant de satisfaction que possible : la sphère professionnelle (métier, projet, formation, revenus), la sphère sociale (associations, sorties, amis), la sphère familiale (relations familiales au sens large), la sphère personnelle (santé et intériorité, besoins du corps et de l’esprit).

Plus vous serez clair sur vos priorités dans chacune de ces sphères plus vous aurez la possibilité d’équilibrer des priorités apparemment contradictoires. Préserver ses sphères de vie maintient un équilibre personnel tout particulièrement précieux lorsque l’on est à la source de ses activités.

Choisir et ne pas subir est alors une ligne de conduite à suivre et un état d’esprit à acquérir.

Il est essentiel alors d’acquérir le réflexe de prendre les choses en main. Par conséquent, face à une situation, repérer ses marges de manœuvre pour y investir son temps et son énergie à bon escient permet de prendre ainsi des décisions éclairées sur les choses qui comptent le plus pour vous.

Planifier pour transformer vos intentions en réalité est la dernière étape décisive pour passer à l’action. Il s’agit d’être en mesure de distinguer ses différents domaines d’activités afin d’y répartir judicieusement le temps passé sur l’année, le mois, la semaine.

Sur ce tableau de bord, appelé couramment planification, apparaissent les activités à fortes valeurs ajoutées. La planification est témoin des ressources en temps, aide à y voir clair et à réguler la pression pour réaliser ce qui vous tient à cœur. Écrite et posée, elle libère l’espace de réflexion et de créativité pour avancer dans l’action.

Réajuster justement l’action face aux résultats obtenus alimentera le besoin de clarifier les nouveaux choix… et la boucle est bouclée !

Repérer les domaines essentiels à investir pour faire vivre son activité en portage salarial

Voir clair

Y voir clair, c’est repérer les domaines essentiels de son activité professionnelle. En tant que professionnel en portage salarial, ils peuvent se résumer à 7 grandes familles :

Prospection – Proposition clients – Création/Production – Veille – Évolution de l’offre – Formation personnelle – Administratif.

Reste alors à définir les activités inhérentes à chacun de ces domaines en fonction des projets à mener. C’est alors que définir ce que vous voulez dès le départ d’une action aidera à visualiser sa réalisation concrète permettant ainsi de s’organiser pour l’accomplir grâce à une planification judicieuse.

Cependant, la souplesse réside dans le fait de ne pas s’enfermer dans des objectifs trop rigides. Aussi, de temps en temps, se donner comme objectif de ne pas en avoir !! Rester à l’écoute et ouvert aux imprévus qui apportent d’heureuses opportunités est aussi un objectif en soi.

Trier pour définir ses priorités

Repérer les domaines à investir implique de faire des choix et donc de trier au travers de filtres fiables. C’est ainsi que faire le point sur, ce sur quoi je peux agir et ce sur quoi je ne peux pas agir est un premier pas.

Définir ses priorités

En effet, face à toute situation, force est de constater que 3 possibilités s’offrent à nous :

  1. Ne rien pouvoir faire, accepter alors l’événement comme une donnée et choisir sa réponse en toute lucidité.
  2. Avoir directement 100% du pouvoir de décision et par conséquent passer à l’action.
  3. Partager le pouvoir de décision, reste donc à négocier et à agir.

Le deuxième pas est de trier en fonction du degré d’importance puis du degré d’urgence.

Deux concepts à définir séparément pour mieux les faire vivre ensemble. Car ils vivent ensemble !

L’urgence est associée à l’horloge, aux délais et échéances. Les vraies urgences demandent un traitement immédiat.

L’importance est associée à la boussole, à la direction à suivre, à la notion d’impact sur ce qui compte le plus pour soi dans toutes les sphères de votre vie.

Le réflexe à adopter est de se poser en premier la question du degré d’importance – lié au sens et aux valeurs – puis celle du degré d’urgence pour ne pas tomber dans le piège du réflexe conditionné de l’urgence qui nous déconnecte de notre capacité à réfléchir clairement et à évaluer la situation avec lucidité.

Définir l'importance

Reste à poser ses choix, et à répartir stratégiquement sur son agenda les plages importantes et urgentes et importantes et non urgentes de la semaine, semaine après semaine, et placer le reste, en fonction du temps disponible. Ainsi la planification devient stratégique et fait office d’un tableau de bord fiable qui va dans le sens de nos priorités.

Garder en tête une phrase précieuse qui remet les idées en place : la destination vers laquelle vous vous dirigez est plus importante que la vitesse à laquelle vous y allez. En d’autres termes, il est fort dommageable de se diriger très rapidement, … droit dans le mur ( !) faute d’une prise de recul nécessaire et salutaire favorisant le passage à l’action la plus juste possible en fonction des données du moment.

Éviter la pression du temps, une des premières sources de stress

Décider en fonction de ce sur quoi on peut agir et du degré d’importance fait toute la différence.Lorsque le temps est apprivoisé, c’est à dire vécu, vu et interprété comme un allié, nous sommes dans un état constructif et créatif et donc à notre équilibre émotionnel.

Repérer ses sphères de vie, décider d’une place réaliste à chacune pour gagner en satisfaction et aller vers plus d’équilibre est un élément clé pour réguler le stress.

Le stress du temps

La planification est aussi un outil de « dé-stress » puissant pour peu que l’on ne s’y enferme pas. La vie ça bouge et une planification aussi : excepté pour les activités à haute valeur ajoutée qui sont très peu négociables pour ne pas se laisser balloter de droite et de gauche par les priorités des autres, et se retrouver en situation difficile.

Ainsi l’urgence remise à sa place est un point de repère dans le temps et non plus une menace source de stress. Plus la situation est urgente et à risque, plus il s’agit de marquer la pause de réflexion pour prendre la décision la plus pertinente en toute lucidité au travers du filtre de l’importance.

Réduire l’écart entre ce que je veux et ce que je fais pour plus de satisfaction et moins de stress, voilà ce à quoi nous conduit un juste temps de réflexion pour se voir dessiner les projets et réalisations concrètes qui nous portent et distillent en nous ce filet de motivation à entretenir au long cours, surtout quand les décisions se prennent quasiment seul à bord.

C’est alors que la clé n’est pas de classer ses activités par ordre de priorité mais de classer ses priorités et d’y mettre des activités. Car ce n’est pas l’horloge qui contrôle les priorités, mais les priorités qui contrôlent l’horloge. Alors tous à nos boussoles !

Parfois, cependant les priorités se bousculent au portillon alors pour éviter toute panique et emballement émotionnel, un temps est à prévoir régulièrement pour prendre rendez-vous avec soi-même afin de veiller à un équilibre personnel à entretenir au quotidien. C’est ainsi que le bon sens qui se résume par respirer, s’alimenter, bouger, dormir et rire (!) va trouver aussi sa place dans l’agenda dans la catégorie Important Non-Urgent, non négociable. En effet sans vitalité, pas d’activité ! Comme les grands sportifs à la source de leurs résultats, investir du temps dans son entretien physique, mental, émotionnel et intellectuel est signe de respect de soi et des autres.

Créer un temps relationnel authentique et constructif pour tisser la confiance

Les relations tendues et conflictuelles infligent une seconde source de stress.

Or, l’activité de porté exige de s’adapter au changement et de travailler en saine intelligence avec un large éventail de personnes. Échanger de manière constructive n’est donc pas une option.C’est un atout précieux dans un contexte professionnel complexe de changement fort et de pression croissante.

Confiance

Vivre des relations saines, authentiques et de confiance, nous conduit vers la réalisation de nos projets. Dans l’urgence, et donc sous stress, nous ne sommes pas en mesure de communiquer de façon constructive. Nous passons alors une bonne partie de notre temps en situation de tension relationnelle et à régler les conflits, consommateurs de beaucoup de temps et d’énergie. Nous passons à côté de ce qui compte le plus pour nous, nous manquons de confiance pour assumer nos choix et passer à l’action, valoriser nos décisions et les faire savoir, créer des projets ensemble, s’enrichir des solutions des uns et des autres.

Sa propre relation au temps est déterminante et souvent les tensions entre personnes viennent d’une conception différente du temps avant d’être une divergence de priorités.

Prendre soin de la relation et de son temps n’est pourtant pas incompatible. C’est ainsi que la planification, au-delà d’être un repère pour soi, s’avère être également un outil de dialogue avec ses interlocuteurs. Elle permet de se mettre d’accord avec ses interlocuteurs pour structurer son temps en commun.

Reste à savoir comment s’exprimer de manière à être compris. Souvent, on ne sait pas comment dire les choses pour être entendu de façon constructive. Prendre en main notre besoin, le communiquer clairement et sans ambiguïté, n’est pas spontané. Être dans la communication authentique, c’est autoriser l’expression et l’écoute constructive des besoins respectifs pour arriver à avancer ensemble vers une situation satisfaisante pour les deux parties. Allier la juste distance, le respect de soi et de l’autre, l’expression de ses émotions et de ses besoins, évite de gaspiller temps et énergie dans des querelles qui créent retards et frustrations.

La clé est d’ écouter en premier l’interlocuteur en présence en accusant réception de sa demande, en la reformulant dans son contexte précis et concret, en faisant préciser les besoins réels. Vos besoins et votre positionnement par rapport à la situation étant clairs dans votre esprit, il est plus aisé alors de l’exprimer sans ambiguïté afin d’étudier les solutions possibles pour apporter une réponse appropriée à la situation.

Une condition requise indispensable, être disponible pour écouter, observer et capter ainsi la globalité des informations pour s’adapter. Communiquer est un art qui exige de la disponibilité et de l’attention, et … du silence, celui de la parole comme celui de l’esprit, pour écouter.

Préserver son temps et la relation demande d’être clair sur ses priorités et sur son équilibre émotionnel. En effet, clarifier et nommer ses émotions est nécessaire car leur message est riche d’informations pour accéder à des ressources inédites. Canaliser ses émotions et comprendre celles des autres ouvrent à une meilleure compréhension mutuelle.

L’expression des émotions permet une communication plus riche avec les autres et la recherche d’options nouvelles dans une situation donnée. Elle transmet des informations précieuses pour comprendre et analyser une situation. De ce fait, elle est souvent plus opérationnelle que ne le sont les idées générales. Elle évite les interprétations erronées, source de malentendus et de conflits. Reste à développer notre vocabulaire sur la question car force est de constater que le vocabulaire du registre émotionnel est globalement pauvre dans notre expression quotidienne !

Tout est à y gagner cependant : énergie et vitalité pour déployer créativité et imagination et élaborer ainsi les projets les plus porteurs et enthousiasmants avec les autres.

Cultiver notre stabilité physique et émotionnelle, sur le trépied stress-temps-relation autorise le maintien de notre équilibre face aux circonstances sources de pression et de changement. Notre motivation, nos ressources, notre vitalité sont à préserver tout au long de l’année pour assurer une activité régulière d’indépendant en portage salarial.

S’arrêter pour créer de l’espace et porter son attention sur ce qui entretient notre énergie est alors essentiel : apprivoiser son temps allège du stress négatif et facilite ainsi les échanges constructifs et la créativité.

Préserver sa vitalité permet de maintenir ses idées claires et de les partager de façon constructive avec les autres. Et alors, ne dit-on pas qu’à plusieurs, soulever des montagnes est un jeu d’enfant ?

« Ne pas attendre d’avoir soif avant de creuser un puits » Proverbe chinois

Se réconcilier avec le temps Pour en savoir plus...

Illustrations : © Cybrain, denisismagilov, NLshop, Remains, Web Buttons Inc - Fotolia

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : b7rqp9p9r8