Ecrit par : Bernard Béguin le 27/05/2013 - Lu : 2 734 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Quel avenir pour les interprètes en portage salarial ?

Après plus de 50 ans de métier, Karla Déjean continue l’interprétation de conférence en portage salarial et l’enseignement à titre bénévole à l’ESIT Paris. Elle a connu l’âge d’or de l’interprétation et nous livre son point de vue sur l’avenir du métier d’interprète en France et en Europe.

Pour vous, l’âge d’or de l’interprétation est-il terminé ?

« L’âge d’or de l’interprétation, tel que je l’ai connu des années 60 aux années 90 est à mes yeux terminé. A cette époque, les interprètes de conférence avaient une demande très forte dans tous les secteurs. Les acteurs économiques et institutionnels étaient encore peu formés aux langues étrangères. Depuis la langue anglaise est devenue hégémonique et étudiée dans le monde entier. »

Quels sont aujourd’hui les débouchés pour un interprète de conférence ?

« Les débouchés sont variables en fonction des langues que l’interprète peut proposer. Sur le marché privé, la maîtrise de l’anglais comme langue source et cible reste une combinaison recherchée sur le secteur privé dans tous les pays non anglophones.

Les institutions européennes font toujours appel aux interprètes de conférence vers et à partir de toutes les langues officielles de l’Union Européenne pour les réunions du Conseil des Ministres, du Parlement Européen, du Comité des Région et du Comité Economique et Social, mais c’est beaucoup moins vrai que par le passé pour les réunions de la Commission Européenne dont le régime linguistique est généralement plus restreint. »

Que pensez-vous de l’engouement pour les langues orientales ?

« Le chinois et le japonais restent des langues très difficiles à apprendre pour les Européens car leur oreille n’est pas formée au ton de ces langues. Ceci-dit, l’interprétation a de l’avenir dans les pays émergents. L’interprétation en langue des signes a aussi le vent en poupe dans tous les pays. »

Pour vous où se concentre le marché de l’interprétation en France ?

« Les centres économiques actifs pour les interprètes sont Paris et la Côte d’Azur. C’est là aussi que la plupart des interprètes ont leur domicile professionnel. »

Les écoles les plus reconnues en interprétation de conférence
« L’ESIT, l’ISIT ou l’ETI ont un taux de réussite aux examens d’interprètes free-lances ou interprètes en portage salarial à l’ONU ou à l’UE tout à fait satisfaisant. Leurs diplômés, peu nombreux car recrutés avec le niveau de langue et les aptitudes nécessaires, font pratiquement tous carrière comme interprètes de conférence. Ils réussissent aussi le test le plus difficile : celui du marché privé où chacun est constamment en situation d’examen, écouté par le client, par ses collègues et parfois par le monde entier, s’il passe à la télé. »
Propos de Danielle tirés du blog interpreting.info

Le plus de MISSIONS-CADRES
Vous êtes interprète de conférence en portage salarial ? Vos frais de mission (déplacements, hôtels, restauration) sont le plus souvent intégrés à votre devis de prestations. Si ce n’est pas le cas et que vous deviez avancer les frais, MISSIONS-CADRES vous rembourse vos frais professionnels en totalité avec votre rémunération sur présentation de vos justificatifs.

AGENDA des colloques pour les traducteurs et interprètes

4-7 juin 2013 - Chambéry

TOTH 2013




17-21 juin 2013 - Les Sables d’Olonne

TALN 2013

 

2-3 juillet 2013 - Orléans

6e rencontres de sémantique et pragmatique



9-12 septembre 2013 - Bucarest (Roumanie)
Langage(s) et traduction (II) - figement et imaginaire linguistique


 

28-30 octobre 2013 - Paris

Terminologie et intelligence artificielle TIA 2013



13-15 novembre 2013 - Grenoble

La phraséologie : des collocations aux séquences figées


Vous êtes interprète de conférence en portage salarial ou en free lance ? Partagez votre opinion sur l’évolution de votre secteur d’activités.

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : jei8u3sgsf