Ecrit par : Bernard Béguin le 02/04/2012 - Lu : 897 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

La rémunération nette de l'indépendant en portage devrait augmenter !

Entre le chiffre d’affaires brut déclaré en fin de mois et la rémunération nette versée, le collaborateur porté laisse au passage à l’Etat près de 40% du fruit de son travail pour payer les cotisations salariales et patronales qui sont dues. Le projet de Loi de Finances rectificative vient d’être publié au Journal Officiel. Si l’on s’en tient aux textes, le pouvoir d’achat des portés qui gagnent le moins devrait vivre une petite embellie !
 

1. Les cotisations patronales allégées

Le projet de Loi de Finances rectificative pour 2012 prévoit un allègement des cotisations patronales qui bénéficiera directement aux indépendants portés avec des revenus moyens.
A compter du 1er octobre 2012, l’Etat a décidé d’appliquer une exonération totale de la cotisation patronale d’allocation familiale. Celle-ci représente 5,4 % du salaire brut chaque mois par le collaborateur porté.

2. Quels portés concernés par cette exonération fiscale ?

Tous ne bénéficieront pas de cette mesure soumise à des conditions de salaires. Seuls les collaborateurs avec un revenu inférieur à 2,1 fois le SMIC horaire, soit 19,36 € brut auront le droit à cette totale exonération.

Pour ceux aux revenus moyens, cette suppression fera mécaniquement augmenter  leur net à payer, à chiffre d’affaires HT identique, d’environ 4.64 %.
Ainsi, un prestataire de services porté qui réalise un CA HT de 2’936.48 € par mois (correspondant à 151.67 heures dans le mois à 19,361 € de l’heure) gagnera environ 63 € de plus sur son salaire net. Un coup de pouce non négligeable en matière de pouvoir d’achat pour les ceux qui en ont le plus besoin.

Entre 2.1 fois et 2.4 fois le SMIC, un taux "linéaire" serait appliqué et en dessus de 2.4 fois le SMIC, pas de diminution des allocations familiales.

3. Votez portés…

Bien sûr, plusieurs candidats à la Présidence de la République ont promis la remise en cause de ces dispositions : Rendez-vous donc le 6 mai au soir…
 

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : ne6q5eh5qf