Ecrit par : Bernard Béguin le 04/12/2012 - Lu : 771 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

La retraite complémentaire, un régime à la loupe

Devenue obligatoire en 1973, la retraite complémentaire vient compléter la pension de base des indépendants en portage salarial.

Avec MISSIONS-CADRES, découvrez ce qu’il faut savoir pour cumuler ses précieux points et faire valoir ses droits au moment de la retraite.

Quels sont les régimes de la retraite complémentaire ?

Il existe deux régimes de retraite complémentaire :

  • L’ARRCO gère totalement les cotisations et pensions de retraite des non-cadres et celles  sur la TRANCHE A des cadres.
  • L’AGIRC gère les cotisations spéciales cadres, celles sur les TRANCHES B et C et les pensions de retraite pour les cadres.

Comment est calculée la retraite complémentaire ?

Son mode de calcul n’a rien à voir avec celui de la pension retraite de base (sécurité sociale). Les cotisations prélevées chaque mois par votre retraite complémentaire sont converties en points. L’organisme divise le montant de vos cotisations par le prix d’achat du point qui varie chaque année. En 2012, 15,0528 € pour l’ARRCO et 5,2509 € pour l’AGIRC.

Que touchez-vous une fois à la retraite ?

Vos points accumulés sont convertis en euros, en les multipliant par la valeur du point fixée elle aussi chaque année.

En 2012, votre point ARRCO vaut 1,2414 € et votre point AGIRC 0,433 €. Le résultat donne le montant de la pension annuelle qui vous sera versée.

Si vous bénéficiez d’une retraite à taux plein, la complémentaire vous sera entièrement versée.

Par contre, si vous liquidez votre retraite à taux réduit, votre complémentaire sera minorée aussi. Le coefficient d’abattement retenu dans ce cas sera fixé définitivement en fonction de votre âge et/ou du nombre de trimestres manquants au moment de la liquidation.

Attention, la retraite complémentaire, ce n’est pas automatique

Gardez précieusement vos relevés de points tout au long de votre carrière.

Le déblocage de votre complémentaire retraite n’est pas automatique.

Il faut en faire la demande auprès de votre caisse d’affiliation qui transmettra aux autres caisses ARRCO/AGIRC, ou auprès du CICAS (Centre d’Information et de Coordination de l’Action Sociale).

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : p8xpuuyawz