Ecrit par : Bernard Béguin le 16/10/2018 - Lu : 80 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Quelles sont les grandes tendances de l’emploi des plus de 50 ans ?

L’étude publiée par l’Insee en juillet 2018 sur l’emploi des 50 ans et plus révèle que leur taux d’emploi a augmenté mais qu’ils occupent de plus en plus d’emplois à temps partiel ou en CDD.

Quelle alternative à cette forme de précarité professionnelle ?

Devenir consultant porté grâce aux compétences et à l’expérience acquises est une alternative porteuse pour les professionnels quinquagénaires à la recherche d’une activité pérenne qu’ils peuvent maîtriser comme ils l’entendent.

Les chiffres de l’emploi des 50 ans et plus

Le taux d’emploi des 50-64 ans a nettement progressé en 10 ans passant de 53,3% à 61,5%. Ils représentent presque 30% de la population en activité salariée en 2017 contre un peu moins de 24% en 2007. Si les femmes de 50 à 59 ans sont un peu moins actives que les hommes, la tendance s’inverse entre 60 et 64 ans. Dans cette catégorie d’âge, elles sont 29,8% à occuper un emploi.

En 2017, ils sont 8,3% en retraite ou en préretraite à continuer à rester actifs.

Cependant, derrière ces chiffres optimistes, une autre réalité se dégage : la précarisation de l’emploi des séniors. En 2017, ils sont 20,6% à avoir un poste à temps partiel, le pourcentage atteint plus de 30% pour les 60 à 64 ans.

Autre constat : la part d’emplois à durée déterminée que ce soit en CDD, en intérim ou encore en contrats aidés des séniors a augmenté de 2,1 points en 10 ans. 10% des hommes de 60 à 64 ans sont concernés.

L’impact des réformes de la retraite et d’un moindre accès aux cessations anticipées d’activité expliquent en partie ces nouvelles tendances.

Travailler autrement après 50 ans

L’emploi à mi-temps est un choix pour certains séniors : 40,3% des 50-64 ans ne souhaitent pas travailler davantage. Ils sont 13,6% à motiver leur choix pour des raisons de santé. Il n’en demeure pas moins que pour plus de la moitié travailler à temps partiels reste une forme de précarité subie.

Le portage salarial, une option pour gérer sa carrière après 50 ans

A 50 ans et plus, les séniors ayant une carrière dans les métiers intellectuels peuvent construire leur seconde vie professionnelle avec une réelle autonomie ! Leur expertise, leurs compétences, la force de leur réseau, des obligations familiales souvent moins importantes leur ouvrent les portes du portage salarial.

Chez MISSIONS-CADRES, 10% des portés ont 50 ans et plus. Ils exercent en tant que consultants ou formateurs en toute indépendance et choisissent la charge de travail qu’ils souhaitent assurer. Grâce à leur expertise, les honoraires de leurs missions en portage sont souvent bien plus avantageux qu’un salaire à mi-temps.

Ils tirent également tous les avantages sociaux du statut de porté puisqu’ils cotisent comme les salariés pour l’assurance maladie, la retraite ou encore Pôle Emploi.

Trouver son équilibre avec le portage salarial

Robert B., consultant porté en hydrogéologie chez MISSIONS-CADRES a choisi le portage il y a 5 ans : « A l’époque j’avais 55 ans. Je souhaitais continuer à travailler plus par passion que par nécessité après une carrière réussie notamment à l’étranger. J’ai étudié les diverses options possibles. Le portage salarial m’a permis de continuer ma carrière comme moi je le souhaitais, tout en ayant les avantages du salariat et sans les obligations administratives ou fiscales d’une création d’entreprise. Cela fait 5 ans que je manage mon activité et mon temps de travail comme je le souhaite. Aujourd’hui, je choisis les missions qui m’intéressent vraiment et je commence progressivement à réduire mon activité pour profiter du golf (ma seconde passion) et de la voile ! »

Le portage salarial est cumulable avec la retraite

Les retraités peuvent continuer à exercer une activité en portage salarial selon certaines conditions. Leurs revenus tirés de la retraite et du portage sont cumulables.


À lire également sur le blog : Séniors entrepreneurs : une tendance qui s’ancre durablement


Sources : Vie-publique.frInsee.fr

Illustrations : © carlosseller & auremar, Fotolia

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : e6xvhw38gw

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées (utilisées) dans le cadre d'échanges concernant les sujets abordés sur ce blog. J'ai noté que mon adresse mail n'était pas publiée.

Pour connaître et exercer vos droits d’accès, de rectification, de portabilité et notamment de retrait de votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.