Ecrit par : Bernard Béguin le 26/06/2018 - Lu : 288 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Comment sortir du chômage à 50 ans grâce au portage salarial ?

Au premier trimestre 2018, 1 406 000 demandeurs d’emplois toutes catégories confondues ont 50 ans et plus selon l’indicateur DARES.

C’est aussi dans cette catégorie que l’on retrouve le plus de chômeurs de longue durée : 62% des chômeurs de 55 ans et plus sont sans emploi depuis plus d’un an, selon le conseil d’analyse économique.

Le salariat est-il la seule solution pour vendre son expérience ?

Comment le portage salarial permet-il aux cadres seniors en recherche d’emploi de rebondir ?

Sortir de la fatalité du chômage

Le chômage de longue durée est-il une fatalité pour les cadres demandeurs d’emploi de 50 ans et plus ? On connaît la frilosité des entreprises quand il s’agit d’embaucher un senior en CDI et à temps plein, bien qu’un regain est à noter sur les embauches à temps partiel ou en CDD. Les préjugés ont la dent dure et la culture économique n’a pas encore suffisamment évolué pour intégrer pleinement et durablement les profils expérimentés dans l’entreprise.

Pour autant, sortir du chômage en abordant sa carrière sous un autre angle que celui du salariat classique est possible. Les CDD à répétitions ne sont pas le seul Graal à rechercher. Les qualités d’un cadre de 50 ans et plus sont nombreuses pour développer une activité en toute autonomie par missions : expérience riche, expertise reconnue, réseau professionnel conséquent, capacité à transmettre, plus de temps à consacrer à un projet d’activité.

De l’employeur sollicité au client éventuel

Pour Malika L., cadre de 50 ans dans une grande collectivité locale de la banlieue parisienne : « quand on a 50 ans et plus, la concurrence est souvent rude en interne face aux professionnels plus jeunes qui sont embauchés. Malgré l’expérience, on s’oblige à toujours faire plus et mieux pour rester attractif. Ce qui est intéressant, c’est que le plafond de verre de l’âge disparaît pour les consultants et formateurs externes qui interviennent dans mon service sur des missions spécifiques. L’âge est automatiquement associé à l’expérience, à l’expertise accumulée et devient un critère sécurisant pour le donneur d’ordre. »

Ce témoignage montre que l’employeur potentiel rétif à engager peut devenir un client intéressé par les compétences des cadres seniors portés, pour un projet stratégique pour lequel l’entreprise ne possède pas les ressources internes.

Changer son rapport à l’emploi

Se projeter dans une activité en tant qu’indépendant est d’abord un travail sur soi. Beaucoup peuvent être découragés par ce qu’ils estiment être une prise de risque. Or, le statut du portage salarial permet d’éviter tous les écueils inhérents à un tel projet et transforme l’indépendance en véritable opportunité pour une reconversion professionnelle réussie passé 50 ans. Toutefois, se lancer en solo ne peut en aucun cas être envisagé comme un choix par défaut dans la mesure où l’autonomie implique la recherche de sa propre clientèle.

Le portage salarial, comment ça marche ?

Le portage salarial est un statut original, à mi-chemin entre le salariat et l’indépendance, qui se développe en France dans les années 90. A l’origine, il est d’abord conçu pour répondre aux besoins des cadres en recherche d’emploi. Depuis, le statut a séduit de nombreux profils : du jeune diplômé au freelance en passant par le cadre en fin de carrière ou même à la retraite. Aujourd’hui, on compte près de 60 000 professionnels en portage salarial dans l’hexagone.

Il s’adresse à tous les professionnels spécialisés dans les prestations intellectuelles : Informatique, RH, Audit et conseil, ingénierie, management, métiers de la communication et du marketing, graphisme, formation, coaching, traduction, interprétation…

Le portage salarial est basé sur une relation tripartite : le consultant porté, la société de portage salarial qui héberge le consultant et le client final. Le consultant senior fonctionne en toute autonomie. Dès lors qu’il trouve une mission de conseil ou de formation, il bénéficie d’un statut sécurisé en 48h.

La société de portage salarial prend en charge toute l’administration et la fiscalité du porté, l’accompagne activement dans son développement commercial et lui assure une rémunération mensuelle en fonction des honoraires négociés par le consultant porté senior avec son client.

Le portage salarial, un filet de sécurité pour les cadres seniors au chômage

Le portage salarial a plusieurs avantages pour le cadre senior en recherche d’emploi.

Les mêmes droits que les salariés

Comme tout salarié, il est affilié au régime général de la Sécurité sociale. Il dispose donc de tous les droits du salarié : assurance maladie, retraite, complémentaire retraite, droit au chômage, assurance spécifique en cas de décès.

Les droits au chômage sont maintenus et rechargeables

Le cadre senior au chômage qui réalise une mission en portage salarial garde ses droits acquis à Pôle emploi. En fonction de la durée et du montant de la mission, les droits peuvent être cumulés sous condition avec l’ARS ou pas. Dans tous les cas, le temps passé en mission est pris en compte par Pôle emploi pour recharger les droits.

Une rémunération sans surprises

Lors de la signature du contrat de portage salarial, la société de portage doit présenter en toute transparence le taux de gestion appliqué et les différentes cotisations sociales prélevées. Chez MISSIONS-CADRES, le porté n’attend pas la facturation finale du client pour être rémunéré. Le taux de gestion appliqué est dégressif en fonction du CA.

Le simulateur de revenus, accessible dans la colonne de gauche du site de MISSIONS-CADRES, permet de se faire une idée précise de la sa rémunération nette sur une année.

Un accompagnement personnalisé

Chez MISSIONS-CADRES, les prestataires portés ont un conseiller dédié et ils sont accompagnés tout au long de leur projet : stratégie commerciale, conseil sur le taux journalier à appliquer, mise en relation avec le réseau professionnel de MISSIONS-CADRES, expertise reconnue pour organiser une mission à l’international.

Il ne reste plus qu’à se lancer !

Vous avez une opportunité pour réaliser une mission en entreprise ? Ne passez pas à côté. Optez pour le portage salarial, un statut opérationnel en 48h.

Où s’informer ?

L’APEC et Pôle Emploi organisent régulièrement des sessions d’informations pour les porteurs de projets. Le portage salarial est l’un des statuts présenté. Les deux structures proposent également des stages pour définir son positionnement commercial, développer la bonne stratégie et valoriser son profil.

Pour des informations complémentaires sur le portage salarial et ses opportunités : contactez MISSIONS-CADRES au 04 50 36 70 97.

Nos sources : www.latribune.frwww.pole-emploi.fr

Illustration : © carlosseller & goodluz, Fotolia

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : 5kvwvfahxp

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées (utilisées) dans le cadre d'échanges concernant les sujets abordés sur ce blog. J'ai noté que mon adresse mail n'était pas publiée.

Pour connaître et exercer vos droits d’accès, de rectification, de portabilité et notamment de retrait de votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.