Ecrit par : Bernard Béguin le 02/09/2013 - Lu : 1 349 fois - Commentaires : 2
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Le télétravail en portage salarial

16,7 % des français télétravaillent au moins une fois par semaine.

C’est ce que révèle la synthèse de la première enquête nationale sur le télétravail et les tiers-lieux, réalisée par LBMG, Worklabs, Neo-nomade, Openscop et Zevillage.

Le télétravail gagne ainsi du terrain et séduit de plus en plus d’entreprises. Cependant les télétravailleurs indépendants restent majoritaires.

Les indépendants majoritaires parmi les télétravailleurs

Parmi les 4 700 000  de télétravailleurs français, 48 % sont salariés du secteur privé, 17 % du secteur public et 35 % sont des travailleurs indépendants ou en portage salarial. 44 % des télétravailleurs free-lance exercent à temps plein depuis leur domicile ou un tiers-lieu.

Les tiers-lieux, de nouveaux espaces de travail à investir par les indépendants portés

Avec le développement des NTIC, le domicile a été longtemps l’espace de travail des consultants, traducteurs et créatifs indépendants portés. Aujourd’hui de nouveaux espaces séduisent les télétravailleurs free-lance : les tiers-lieux. Ce sont des espaces de travail partagés en accès libre (espaces publics, cafés wifi, lounge,…) ou professionnels (télécentres, coworking spaces ou centres d’affaires). En 2012, on dénombrait 592 espaces professionnels en France. En milieu urbain, les coworking spaces connaissent une forte croissance car ils proposent une offre flexible, bon marché et conviviale. En milieu rural, ce sont les télécentres lancés en 2006 et soutenus par la DATAR et les collectivités qui se multiplient.

Des espaces de travail pour répondre aux besoins des télétravailleurs et des cadres nomades

62 % des télétravailleurs indépendants choisissent de fréquenter ces lieux pour :

  • rompre l’isolement du domicile, un problème régulièrement abordé par les indépendants en portage salarial chez MISSIONS-CADRES ;
  • pouvoir organiser des rendez-vous professionnels dans un cadre adapté,
  • être plus concentré et productif,
  • disposer d’un lieu de travail pendant les déplacements professionnels.

Le télétravail en entreprise, une question de culture

Alors que 32 % des entreprises américaines utilisent le télétravail en interne ou en outsourcing, les entreprises françaises restent plus frileuses notamment avec leurs salariés. Mais les freins au télétravail sautent une fois le dispositif mis en place par les dirigeants.

78 % de dirigeants d’entreprises n’ayant pas mis en place le télétravail doutent de l’efficacité de leurs équipes contre 41 % qui ont franchi le pas.

Incompatibilité avec la culture d’entreprise

Les non initiés sont 55 % à penser que le télétravail est incompatible avec la culture de l’entreprise, contre 16 % d’initiés.

Incompatibilité avec l’activité des collaborateurs

Avec l’expérience du télétravail, les dirigeants ne sont plus que 18 % à croire que le télétravail est incompatible avec l’activité des collaborateurs (contre 56 %).

Le télétravail, un souhait généralisé

Alors que le télétravail est le mode de fonctionnement de la quasi majorité des travailleurs en portage salarial, il reste encore une exception pour les salariés. Ils sont pourtant 73 % à déclarer vouloir télétravailler, mais 58 % d’entre eux se heurtent au refus de leur hiérarchie. De quoi sérieusement songer à l’autonomie en portage salarial !

Pour en savoir plus www.tourdefranceduteletravail.fr

Les deux sites de référence pour trouver un coworking space en France

Neo-nomade pour un bureau ou un espace de coworking.

E-Worky : Un moteur de recherche géolocalisé qui recense des espaces connectés (espace de travail, cafés, restaurants, hôtels et quelques espaces de coworking).

2 commentaires :

Ecrit par my dago assistant
Le 21/11/2014 à 11h16

Le pourcentage des Français qui s'orientent dans le télétravail ne cesse d'augmenter, et ce phénomène se répand aussi dans d'autres pays. Le problème tourne encore autour de la sécurité sociale des télétravailleurs du point de vue loi.

Ecrit par Bernard
Le 21/11/2014 à 11h44

Dans le cadre du portage salarial, la notion de télétravail ne compte pas. La personne portée est sous le régime du salariat comme tout un chacun. C'est le cas de beaucoup de rédactrice, de community manager, de traducteurs, graphiste, etc...

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : qhbf6fhmpt