Ecrit par : Rachel Paluszak le 18/09/2019 - Lu : 185 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Travailleur Indépendant Handicapé : le portage salarial, un statut idéal pour se lancer !

Le handicap touche globalement près de 12 millions de personnes en France même si beaucoup n’ont pas une reconnaissance administrative.

Selon le rapport annuel 2018 du Défenseur des Droits, le handicap est la première cause de discrimination, tout particulièrement dans le domaine de l’emploi. Le taux de chômage des personnes en situation de handicap est de 19%, soit deux fois supérieur à la moyenne nationale.

Face à ces freins socio-économiques, les travailleurs handicapés sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l’entrepreneuriat. On évalue à 75 000 leur nombre.

Une tendance qui se confirme malgré certaines difficultés, qui peuvent être évitées en choisissant un statut souple et protecteur : le portage salarial.

Handicap et travail indépendant

Entreprendre malgré le handicap

Chaque année, l’association AGEFIPH accompagne, conseille et finance les projets d’entreprise de près de 3000 personnes handicapées. Selon l’association, ils ne sont que 8% à cesser leur activité à cause de leur handicap et 65% des entreprises créées passent le cap fatidique des trois années d’existence.

Parmi ces porteurs de projets, les travailleurs handicapés indépendants spécialisés dans les prestations intellectuelles comme le consulting informatique, le graphisme, la communication écrite, la création de sites internet (…) sont nombreux. Ils représentaient déjà plus d’un tiers des créateurs il y a quelques années.

Malgré tout, la tendance reste stable malgré l’envie d’entreprendre de beaucoup d’entre eux. Parmi les causes évoquées, le coût des assurances et la frilosité des banques en matière de prêt.

Et si certaines de ces difficultés pouvaient être évitées en choisissant le bon statut ? A bien des égards, le portage salarial répond aux attentes et aux besoins des travailleurs indépendants handicapés.

Les avantages du portage salarial pour les travailleurs indépendants handicapés

Dès lors qu’un travailleur indépendant handicapé est spécialisé dans les prestations intellectuelles, le portage salarial est un statut adapté à ses besoins pour plusieurs raisons :

  • le portage salarial permet au travailleur indépendant handicapé d’avoir les mêmes droits sociaux que le salarié (maladie, retraite, prévoyance, assurance complémentaire) ; c’est un statut bien plus protecteur que celui de la micro-entreprise.
  • Être hébergé par une société de portage salarial permet au travailleur indépendant handicapé de se centrer sur son cœur de métier en se libérant du suivi administratif et fiscal de son activité. La gestion de ses affaires est gérée par sa société de portage, moyennant un taux de gestion, qui est dégressif chez MISSIONS-CADRES en fonction du CA réalisé. Il reste entièrement autonome pour trouver ses clients, organiser son emploi du temps et définir le prix de ses prestations.
  • L’assurance responsabilité civile professionnelle est automatiquement intégrée dans le contrat de portage du travailleur porté handicapé comme dans tous les autres contrats de portés. Le frein du surcoût est donc levé.
  • Par ailleurs, les frais de mission sont remboursés et aucun frais de gestion n’est appliqué sur cette partie du revenu chez MISSIONS-CADRES.
  • L’accompagnement au quotidien est aussi une priorité pour MISSIONS-CADRES. Le travailleur indépendant handicapé est un partenaire qui bénéficie de l’expertise de son conseiller dédié et de la réactivité de sa société de portage salarial.
  • Le portage salarial permet aussi de garder une trésorerie saine grâce au principe proposé chez MISSIONS-CADRES : l’avance de rémunération. En résumé, un travailleur indépendant handicapé qui a terminé sa mission pour le compte d’une société basée en France sera rémunéré sans attendre le paiement de la facture par le client final (si certaines conditions sont respectées).

Le portage salarial, pour vivre pleinement son activité à son rythme !

Trouver l’équilibre idéal entre autonomie, sécurité, vie professionnelle et vie privée est un enjeu de taille dans le parcours des personnes en situation de handicap ! Pour Sylvie Durovic, consultante en communication portée par MISSIONS-CADRES depuis 2011, le portage salarial a été une solution libératrice à plusieurs égards :

« 2011 ne m’a pas épargnée ! J’ai vécu à la fois un licenciement économique et un problème de santé de taille, le diagnostic d’une polyarthrite rhumatoïde. Je savais qu’il serait difficile de retrouver un emploi salarié classique dans ces conditions. J’ai donc rapidement opté pour la seule solution viable à mes yeux : créer mon propre emploi, mais pas à n’importe quelles conditions. Il me fallait un statut protecteur pour moi et mes enfants au vu de l’incertitude de l’avenir. J’ai opté pour le portage salarial dans une société à taille humaine capable de m’accompagner dans mon projet professionnel et plus généralement dans ma vie… Mon choix s’est porté sur MISSIONS-CADRES car ils ont une écoute active, ils sont réactifs et connaissent parfaitement l’évolution de la législation sociale. Et puis ils sont chaleureux et bienveillants. Ils trouvent une solution à tout et pour moi ce sont de vrais partenaires au long cours !

Le portage salarial m’a permis de bénéficier d’une vraie protection sociale comme les salariés, notamment en matière d’assurance maladie et de prévoyance.

Je suis ainsi indépendante depuis presque 9 ans. Au-delà de la fierté d’avoir réussi ce challenge, je ne souffre d’aucune discrimination. Mes clients s’intéressent à la production de mes neurones et pas à l’état de mes articulations… Ce n’est pas ma maladie qui me définit… Mais je dois faire avec et en travaillant pour moi, je peux gérer la situation grâce au télétravail et à mon indépendance totale dans l’organisation de mon emploi du temps. Je travaille le matin, entre 12h et 13h30, pendant que les actifs classiques déjeunent, je prends un temps de repos, et je reprends mon activité dans l’après-midi. Je me sens libre en fait ! Libre de continuer mon métier avec passion, d’être qui je suis dans toutes mes dimensions malgré la maladie, tout en étant protégée par un système social auquel j’ai pleinement le droit car je cotise pour. »

Travailleur indépendant handicapé sous-traitant : la loi avance !

Déjà en 2014, MISSIONS-CADRES avait rédigé un article consacré aux handipreneurs lequel nous soutenions la même idée que l’Union Professionnelle des Travailleurs Indépendants Handicapés : valoriser les prestations des travailleurs indépendants en situation de handicap.

Depuis, les choses ont évolué.

En 2016, la Loi Macron a complété la loi de 2005 en faveur de ces derniers. Depuis trois ans, les sociétés de plus de 20 salariés peuvent intégrer leurs prestations pour respecter le quota de travailleurs handicapés imposé à toute entreprise de plus de 20 salariés. Les TIH disposent ainsi d’unités bénéficiaires à faire valoir aux entreprises.

Au 1 er janvier 2020, les dispositions de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel en faveur des travailleurs handicapés marqueront une nouvelle évolution !

Dès l’an prochain, la sous-traitance Handicap sera plus encouragée grâce à une déduction de 30% HT du coût global des prestations réalisées par un travailleur indépendant handicapé (part main d’œuvre). Un bonus est également prévu en fonction du taux d’emploi de personnes handicapées dans l’entreprise.

Le recours à des prestataires de services portés en situation de handicap deviendra ainsi très avantageux pour les entreprises qui recourent à la sous-traitance.

Portage salarial et travailleurs indépendants handicapés : une étude en cours

Une étude a été lancée par les partenaires sociaux de la branche du portage salarial en 2019, sur la situation des travailleurs en situation de handicap dans le secteur du portage. Réalisée par OPCALIA, l’AGEFIPH et le PEPS, cette étude vise à mieux coordonner les acteurs du secteur pour accompagner au mieux les porteurs de projets en situation de handicap qui souhaitent se lancer en solo par portage salarial. Elle entend aussi faire émerger des solutions pour favoriser l’accès à l’emploi des TIH dans les entreprises de portage, de leur permettre de maintenir leur activité et d’améliorer leurs conditions de travail.


Si vous souhaitez en savoir plus sur le portage salarial pour les personnes en situation de handicap, n’hésitez pas à contacter MISSIONS-CADRES au 04 50 36 70 97.

Sylvie Durovic qui a accepté d’apporter son témoignage, nous donne son accord pour dialoguer sur son expérience avec vous si vous le souhaitez. Pour la contacter, merci de nous envoyer un mail à miscad@missions-cadres.fr


Sources : www.leparisien.fr - www.apf-francehandicap.org - informations.handicap.fr - www.peps-syndicat.fr - h-up.fr

Illustrations : © Infinity & Agence DER, Fotolia

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : 3qysm755am

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées (utilisées) dans le cadre d'échanges concernant les sujets abordés sur ce blog. J'ai noté que mon adresse mail n'était pas publiée.

Pour connaître et exercer vos droits d’accès, de rectification, de portabilité et notamment de retrait de votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.