Ecrit par : Bernard Béguin le 02/06/2012 - Lu : 2 290 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

En portage salarial, le travail en équipe paye

Indépendants portés, vos affaires marchent ? Débordés par vos activités, vous ne pouvez pas répondre aux besoins de nouveaux clients ? Ou au contraire vous êtes trop petits pour vous attaquer à un marché prometteur ? Etes-vous sûrs d’avoir exploité au mieux votre rentabilité annuelle ? En portage salarial, la sous-traitance vous ouvre de nouveaux marchés et vous permet d’augmenter considérablement dans certains cas votre chiffre d’affaires !

Les limites du porté solitaire

L’indépendance en portage salarial est presqu’une culture professionnelle, mais elle a aussi ses limites. Selon les statistiques, un professionnel porté peut espérer travailler en solo 100 jours par an en moyenne. Cette base annuelle peut évoluer dans certains cas mais reste soumise à une limite infranchissable : celle du nombre d’heures que chacun peut pourvoir pour répondre aux besoins de ses clients.

Trop souvent, les consultants, formateurs, interprètes et traducteurs portés jonglent pour développer leur clientèle et se privent d’attaquer de plus gros marchés qui demandent des ressources humaines importantes.

Autre exemple dans le domaine de la création : certains portés s’épuisent sur des projets négociés au forfait plutôt qu’à l’heure et perdent en rentabilité, bloqués par le temps.

Enfin, le problème de l’isolement se pose dans le cas des appels d’offres, car les donneurs d’ordre hésitent à confier un mandat à un seul professionnel, sans filet en cas de problème (maladie).

Avec la sous-traitance, développez votre activité !

Sous-traitez, vous serez plus performants

Chaque indépendant porté dispose d’un triple avantage avec sa société de portage :

  • une structure juridique unique pour ses activités
  • le droit de créer son propre nom commercial
  • et un vivier de talents à portée de main.

En somme, tout ce qu’il faut pour lancer une société ou une agence virtuelle et ainsi voir plus grand qu’en solo ! Un appel d’offres requiert une équipe complète ? Un client a besoin pour sa mission de plusieurs experts ? Vous n’avez qu’une partie des compétences pour un nouveau besoin identifié ? Et ALORS ! Il vous suffit de constituer votre équipe dont vous devenez le chef de projet face au client. En sous-traitant une partie des compétences, vous vous dotez d’une force commerciale qui fait la différence.

Sous-traitez, vous serez plus rentables

Comment ne pas se laisser enfermer dans des dossiers qui prennent du temps, qui représentent un fort pourcentage du chiffre d’affaires mais qui sont forfaitisés. Par exemple, un conseil en communication qui doit assurer la rédaction d’un journal municipal conséquent aura du mal à dégager du temps opérationnel en pleine phase rédactionnelle, pour une autre mission très rémunératrice car bien payée à l’heure. Dans ce cas précis, la sous-traitance permet de déléguer une partie de la première mission et de répondre à la seconde. Et ainsi d’augmenter sa rentabilité !

Comment bien gérer sa sous-traitance ?

Si vous faites appel à des sous-traitants internes à votre société de portage ou externes (par exemple un imprimeur), vous devez prendre une marge sur leur prix de vente car vous êtes apporteur d’affaires. L’intérêt supplémentaire est que si votre CA augmente, votre taux de gestion lui diminue!

Comment calculer son prix de vente ?

Pour bien calculer son prix final, une règle mathématique facilite les choses : prenez le tarif de la sous-traitance et appliquez  un pourcentage calculé comme suit :
PV (prix de vente) = PA (prix d’achat) / (1 — Tm (taux de marge) / 100)

Exemple : avec un taux de marge à 25 %**, la calcul sera : PV  = PA / (1 — 0.25) =  PA / 0.75.

Quelles sont les étapes de facturation chez MISSIONS-CADRES ?

Lorsqu’une prestation est réalisée en équipe avec un chef de projet et des sous-traitants internes ou externes, la facturation se fait en trois temps :

Le chef de projet porté établit sa facture globale incluant éventuellement ses prestations*. C’est ce chiffre d’affaires sur lequel est basé le taux de gestion.

Le chef de projet porté indique ensuite sur son mail la sous-traitance interne à son profit par un autre collaborateur. MISSIONS-CADRES compare cette somme à la déclaration du sous-traitant interne pour vérifier que les données sont les mêmes.
Cette somme va en déduction dans son décompte dans la colonne «sous-traitance interne (STI) reversée».

Pour le sous-traitant interne, en même temps que la prestation est soustraite du décompte du chef de projet, elle vient en augmentation de son chiffre d’affaires. Ce montant est traité comme les autres factures établies pour les autres clients.

Le prestataire externe établit sa facture au nom de MISSIONS-CADRES avec le nom du chef de projet en fonction de son statut (le sous-traitant peut être étranger !!). Cette facture envoyée par e-mail au chef de projet puis envoyée à MISSIONS-CADRES ou envoyée directement à MISSIONS-CADRES avec une information de la part du chef de projet.
Cette somme HT (Hors Taxe) sera déduite du décompte du chef de projet dans la colonne «Sous-traitance externe (STE) reversée».

Quand les factures sont-elles réglées ?

MISSIONS-CADRES règle le sous-traitant externe à 30 jours fin de mois (le 10), d’où l’importance pour tous, d’établir rapidement les factures pour être payé dans les délais légaux, en standard à 30 jours net !

Pour le sous-traitant interne, la facture faite à son chef de projet est traitée comme les autres factures.

Comment sont gérées les relations entre le chef de projet et ses sous-traitants?

Les règles entre le chef de projet et les sous-traitants sont à définir entre les deux parties. MISSIONS-CADRES apporte son expertise à son collaborateur porté en charge du projet d’équipe.

Cela peut prendre la forme d’un «gentleman agreement» ou un simple contrat bipartite, notamment pour les clauses de non-concurrence.

Bienfaits de la sous-traitance

Tout en augmentant vos revenus, sachez aussi que cela peut sortir certains collaborateurs de mauvais pas, car ils ne sont pas commerciaux, et il préfère gagner moins sur une affaire mais travailler plus en terme de temps car d’autres font le commercial qu’ils n’ont pas…

Comme il a été indiqué précédemment, c’est aussi une possibilité d’assurer votre crédibilité d’avoir une équipe autour de vous.

Dans certains cas, nous voyons aussi que cette notion de chef de projet change dans l’équipe en fonction des travaux à exécuter.

Avec la sous-traitance, beaucoup de choses sont possibles : il ne reste plus qu’à tenter l’expérience.

(*)Le porté chef de projet ne pourrait faire que de la prestation de chef de projet et se rémunérer uniquement sur la marge prise par ses sous-traitants !
(**) 25 % est un taux de marge habituellement appliqué sur les tarifs des sous-traitants, mais ce coefficient est toutefois laissé au libre arbitre du collaborateur chef de projet.

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : v8gqwbv69d