Ecrit par : Bernard Béguin le 20/10/2016 - Lu : 318 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Fablabs : consultants portés, pensez-y !

Si le portage salarial est l’un des statuts les plus adaptés aux professions intellectuelles, les consultants qui l’adoptent ne font pas que penser ! Qu’ils exercent dans les secteurs techniques, informatiques ou encore dans les domaines créatifs comme le design, les consultants en portage salarial sont sollicités pour apporter des solutions.

Concrétiser un concept pour convaincre le client, rompre son isolement, pour partager avec une communauté d’utilisateurs, autant d’atouts à saisir en rejoignant un fablab.

Fablab pour impression 3D

Fablab, bien plus qu’un atelier, une communauté

On doit le concept à Neil Gershenfeld du Massachussetts Institute of Technology qui l’a inventé en 2004. En France, le premier précurseur est le Fablab de Toulouse qui ouvre en 2009. Depuis, ils se multiplient dans tout l’hexagone, en étant soit portés par des collectivités, par des associations ou des structures privées.

Ces nouveaux tiers lieux consacrés aux nouvelles technologies et plus particulièrement à la fabrication numérique s’appuient sur un brassage constant et unique de professionnels, de particuliers, d’étudiants et de passionnés qui collaborent pour se former à l’impression 3D, au découpage au laser, pour tester un projet ou prototyper un concept.

Au-même titre que les espaces de co-working, les fablabs font la part belle à la communauté, au partage d’expériences et de connaissances. Ce sont des lieux qui sont ouverts par essence et c’est ce modèle collaboratif qui en est le principal atout.Ils attirent les entreprises qui ne peuvent pas forcément assumer en interne la recherche et le développement. Alors pourquoi ne profiteraient-ils pas aux consultants techniques, informatiques, en marketing ou aux créatifs indépendants ou en portage salarial.

Les atouts d’un fablab pour un consultant indépendant

  • Concrétiser un concept en proposant un prototype au client à moindre coût.
  • Tester la faisabilité d’un projet avant de se lancer dans une création d’entreprise
  • Développer son réseau relationnel en collaborant sur les projets des autres
  • Se former aux nouvelles technologies
  • Avoir le retour de confrères, d’utilisateurs passionnés
  • Rompre son isolement.

Certaines structures s’adressent en priorité aux professionnels indépendants et aux entreprises. D’autres privilégient certaines thématiques : mécatronique, alimentaire, design…

Une charte inspirée par l’Open Source

Théoriquement, les créations réalisés dans un fablab doivent demeurer « utilisables à titre individuel » par contre il est possible de les protéger pour une utilisation marchande. Le mieux est de vérifier la charte du fablab que vous choisissez et de vérifier quel type de collaboration est proposée avec les professionnels.

Un fablab près de chez vous ?

Plusieurs sites proposent des cartographies plus ou moins complètes. N’hésitez pas à surfer sur Google pour recouper les infos. En voici deux : www.gotronic.fr et www.home-labs.org.

Un fablab près de MISSIONS-CADRES, depuis le 24 septembre 2016 !

La Fabulien a ouvert ses portes le 24 septembre, au 35 route de Thairy à St Julien-en-Genevois. Soutenu par la ville, le projet associatif conjugue innovation, jeunesse et entrepreneuriat.

Pour connaître les publics concernés et les objectifs du Fabulien, rendez-vous sur leur site.


SUR LE VIF

Après la Chine cette année et le Chili l’an prochain, c’est la France qui accueillera le Congrès Mondial des fablabs en 2018. Rendez-vous à Toulouse et à Paris pour les plus grands événements ! Une belle reconnaissance pour le réseau des fablabs français et plus particulièrement Artilec, la structure toulousaine.


Illustrations : © Moreno Soppelsa - Fotolia

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : 2t279257rj