Ecrit par : Bernard Béguin le 07/04/2015 - Lu : 1 265 fois - Commentaire : Aucun
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Les femmes en portage salarial ont du talent !

Depuis quelques mois, Jennifer Wong a rejoint les nombreuses professionnelles en portage salarial chez MISSIONS-CADRES. Après quelques années d’activité en tant que salariée, Jennifer s’est lancée comme formatrice indépendante en anglais.

Portrait d’une jeune femme enthousiaste et qui sait exploiter la richesse de sa triple culture au profit de ses stagiaires.

Comment êtes-vous devenue formatrice en anglais ?

« Je suis d’origine américaine. Bien que ma formation initiale soit les arts plastiques et le français, je me suis naturellement dirigée vers l’enseignement de l’anglais dès mon arrivée en France, il y a douze ans. J’ai d’abord donné des cours d’anglais dans les écoles primaires en tant qu’assistante de langues pendant 2 ans. Par la suite, j’ai été engagée par l’UNI de Genéve, comme monitrice pour apporter mon aide aux étudiants à la dissertation en anglais. Puis, j’ai travaillé comme formatrice salariée pendant 5 ans auprès d’un organisme de formation. »

Pourquoi avez-vous choisi de devenir indépendante ?

« Depuis quelques temps, j’avais envie de devenir indépendante. Certes en tant que salariée, je n’avais pas de démarches à faire pour trouver de la clientèle. Mais le statut a ses contraintes aussi : nous prenons moins de décisions et nous sommes dépendants de notre hiérarchie. A la fermeture de l’organisme de formation, j’ai décidé de lancer ma propre activité et de répondre ainsi à cette envie initiale. »

Pourquoi vous êtes vous dirigée vers le portage salarial ?

« Pour devenir indépendante, il me fallait un statut. Au départ, j’ai pensé devenir autoentrepreneur. Mais un ami m’a conseillé de m’informer sur le portage salarial. Après renseignements, j’ai estimé que le portage salarial était le statut le plus sûr et le plus simple pour se lancer, trouver ses repères et tester ses idées. MISSIONS-CADRES a également un numéro d’agrément formateur qui me permet de travailler très aisément. »

A qui s’adressent vos prestations de services en formation ?

« Pour le moment j’interviens dans les entreprises (de la Vallée de l’Arve notamment). Je forme un public d’adultes à l’anglais. L’objectif est de leur donner les clés et la confiance suffisantes pour qu’ils puissent s’exprimer à l’oral et connaître les bases nécessaires à des écrits professionnels.

Ces formations peuvent être en face à face ou à distance (téléphone/webcam), et le domaine d'activité peut être assez varié - l'industrie, les hôpitaux, le tourisme, etc. - ce qui rend mon travail assez fascinant !

J'anime aussi des formations pour développer certaines compétences professionnelles particulières (faire des présentations, travailler sur une thématique professionnelle spécifique comme les ressources humaines, etc.) et pour aider les professionnels et les particuliers à préparer des diplômes en anglais (examens Cambridge, TOEIC, BULATS, etc.)

Mais mon domaine d'intervention ne s'arrête pas uniquement à la formation ; cela m'arrive aussi de réaliser des traductions en anglais de documents professionnels. C'est un travail linguistique que je trouve très stimulant.

En plus de développer des formations professionnelles plus ciblées à l'avenir, j’ai aussi en projet de proposer des cours d’anglais centrés sur la conversation à un public privé. »

Qu’est ce qui vous passionne dans le métier de formatrice en anglais ?

« J’adore mon métier de formatrice ! J’aime enseigner l’anglais, échanger avec les stagiaires, recenser leurs besoins et créer une ambiance d’apprentissage sans jugements. Mon travail consiste vraiment à débloquer les craintes. Outre bien sûr les bases grammaticales et le vocabulaire, je suis très vigilante à l’importance de l’oral. Je veux que mes élèves osent s’exprimer car tout le monde n’a pas forcément l’occasion de s’exercer en anglais.

Ma triple culture (américaine, chinoise et française de cœur) m’aide beaucoup dans mon approche de la formation professionnelle. Elle m’apporte flexibilité, capacité d’échange sur les cultures et adaptation à l’autre. Je suis curieuse de leur apprendre et d’apprendre d’eux. Par mon travail, j’arrive mieux à vivre ces différences et à les transformer en force. »

Quel est votre objectif à terme ?

« Je souhaite tout simplement continuer à développer mon activité en toute indépendance. Avec les efforts en cours, j’espère pouvoir vivre de la formation en anglais de manière pérenne dans un contexte ou le secteur d’activité est en pleine mutation. »

Vous pouvez contacter Jennifer par mail pour plus d'informations sur ses formations d'anglais.

La portage salarial, c’est possible aussi pour vous !

Si comme Jennifer Wong, formatrice en portage salarial, vous souhaitez lancer votre projet professionnel en tant qu’indépendante, contactez Bernard Béguin, MISSIONS-CADRES au
04 50 36 70 97


Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : raf7ushti2