Ecrit par : Bernard Béguin le 08/12/2013 - Lu : 1 193 fois - Commentaire : 1
Vous êtes ici : Accueil >> Articles

Les honoraires des traducteurs free-lance

La dernière grande enquête sur les traducteurs free-lance ou salariés, publiée en 2010, par le Syndicat National des Traducteurs Professionnels dresse un portrait très complet des professionnels de la traduction en France.

L’essentiel des chiffres clés avec MISSIONS-CADRES et le point sur des tarifs très inégaux.

Qui sont les traducteurs free-lance ?

La profession est fortement féminisée avec 77% de traductrices en free-lance ou salariées. 89% des professionnels de la traduction ont fait au moins quatre années d’études supérieures mais la moitié d’entre eux ont une formation spécifique à la traduction ou à l’interprétation.

Il s’agit pour 62% des sondés, d’une seconde carrière professionnelle. 35% des traducteurs ont ainsi commencé cette activité professionnelle entre 25 et 29 ans et 19% entre 30 et 34 ans. La majorité des traducteurs indépendants ne se forme pas (52%) alors que les traducteurs les plus formés ont aussi les tarifs les plus élevés.

Les secteurs d’activités les plus porteurs en traduction

Les traducteurs free lance interviennent dans divers secteurs d’activités : le tourisme, les loisirs, les sciences pures et appliquées, les sciences humaines et sociales, l’économie, la gestion, la communication, les arts et la littérature. Cependant, deux secteurs concentrent respectivement 27% et 13% du chiffre d’affaires des répondants : les Industries et Techniques ; le Juridique et le Politique.

Les traducteurs free-lance sont 32% à utiliser deux combinaisons de langues et 42% à utiliser une seule combinaison : l’anglais vers le français arrive en tête avec 39%, suivi par le français vers l’anglais (17%), puis par l’allemand vers le français (11%). En terme de productivité, ils sont 65% à traduire entre 200 et 400 mots par heure.

Une disparité très importante pour la facturation

94% des sondés facturent au mot. Ils sont trois fois plus à facturer au mot source qu’au mot cible alors que selon la langue, ce critère peut faire perdre beaucoup d’argent.

Les traducteurs en portage salarial chez MISSIONS-CADRES n’échappent pas à la règle… L’écart du prix de facturation est très important : de 0,08 cents du mot à 0,40 cents ! Soit une base moyenne d’honoraires à l’heure variant de 24 € brut de l’heure à 180 € brut. Selon la SFT, la fourchette moyenne varie entre 0,12 et 0,16 cent du mot.

Attention aux risques pris avec le client

Toujours selon la même enquête, seulement 27% de traducteurs indépendants facturent systématiquement leurs frais de déplacement. Ils sont 49% à ne jamais ou rarement établir un devis et juste 38% à toujours exiger un bon de commande !

Des pratiques professionnelles à risque qui peuvent coûter cher en cas de contentieux avec le client.

MISSIONS-CADRES conseille ses traducteurs en portage salarial

150 traducteurs ont choisi le portage salarial comme statut professionnel avec MISSIONS-CADRES car le statut est plus sécurisé, avec les avantages du régime du salariat.

Dans le cadre de leurs missions, les traducteurs et les traductrices en portage salarial chez MISSIONS-CADRES sont accompagnés par leur conseil, de l’établissement du bon de commande à la facturation des honoraires. Enfin, les traducteurs portés se centrent sur leur cœur de métier sans perdre 20% de leur temps de productivité dans la gestion administrative.

Vendre ses prestations de traduction au juste prix !

Gratuit n’est pas une option (voir article) !

Donner de la valeur à son activité professionnelle et gagner en crédibilité : c’est pratiquer les bons tarifs, facturer d’une part les frais de missions et d’autre part majorer les prestations spécifiques. MISSIONS-CADRES vous aide à établir le juste prix de votre prestation de traducteur porté.

ZOOM : Les 5 logiciels de TAO les plus utilisés par les traducteurs

SDL Trados Wordfast SDLX Transit Logoport
67% 32% 23% 11% 10%

1 commentaire :

Ecrit par Marie Arlette
Le 23/07/2017 à 18h00

Un bref propos juste pour remercier le rédacteur de ce billet, qui me donne des clés pour réorienter mes objectifs. Merci encore de l'analyse et nous vous saurons gré de préparer plusieurs autres dans le genre...

Ecrire un commentaire :

Prénom

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : 984pff46c8